Le projet BiblIndex est mené par l’équipe des Sources Chrétiennes à Lyon, et financé par l' Agence Nationale de la Recherche française (2011-2015) ainsi que la Bibliothèque Scientifique Numérique (2015-2016). Il a pour objectif la constitution d’un index exhaustif, en ligne, des citations et allusions bibliques présentes dans les textes chrétiens, occidentaux et orientaux, de l’Antiquité tardive et de ses prolongements médiévaux. Il ne s’agit pas d’établir une relation binaire et unidirectionnelle entre un corpus canonique figé d’une part, un corpus d’auteurs citant à livre ouvert d’autre part, mais bien de rendre compte d’une relation complexe entre une collection encore fluctuante de livres morcelés, écrits dans différentes langues de l’Orient ancien, très tôt traduits, encore en évolution au moment où ils le sont, et un corpus d’auteurs antiques ou médiévaux qui les commentent, les méditent, les traduisent, se référant certes aux « Écritures saintes » comme à une entité, mais contribuant, par leurs citations mêmes, ou par les réminiscences de leur oreille spirituelle ou liturgique, à constituer ce à quoi ils se réfèrent. En reconstituant ce trésor patrimonial, jusqu’à présent dispersé, BiblIndex souhaite fournir aux chercheurs et au grand public cultivé un outil fédérateur, le plus objectif possible, pour comprendre comment la Bible a été acculturée en Orient et en Occident, avec l’objectif de servir aussi bien l’étude de l’exégèse que celle de l’histoire du texte biblique.
L'accès aux données est entièrement gratuit.

Uniquement des références

À l'heure actuelle, BiblIndex ne donne pas accès aux textes eux-mêmes, mais fournit uniquement des liens entre des références bibliques canoniques d’une part (nom de livre, numéro de chapitre, numéro de verset), des références bibliographiques à des éditions modernes d’œuvres patristiques d’autre part (numéros de page, de paragraphe, de ligne,…). Par exemple, BiblIndex indique que Genèse 1, 27 est cité dans Basile, Asceticon parvum 2, 44, à la page 15, ligne 10 du volume 86 du CSEL (1986). Ces liens entre Bible et textes patristiques ont été établis par des chercheurs qui les ont lus attentivement en annotant leurs choix : l’intégralité de ces données résulte donc du travail non automatisé de spécialistes.

Corpus accessible

Le projet s’appuie en premier lieu sur les données fournies aux Sources Chrétiennes par le Centre d’Analyse et de Documentation Patristique de Strasbourg, qui a préparé entre 1965 et 2000 les volumes de la série Biblia Patristica, index imprimés de citations bibliques dans les écrits des Pères de l’Église grecs et latins.

  • Les sept volumes imprimés de Biblia Patristica, augmentés d'un supplément consacré aux citations scripturaires dans l'œuvre de Philon d'Alexandrie, sont exhaustifs pour les trois premiers siècles et traitent une partie du quatrième. L'ensemble ne répertorie pas moins de 270 000 références, dont chacune a été vérifiée scientifiquement, et qui sont désormais accessibles et interrogeables dans la base de données de BiblIndex.

Biblia Patristica, Index des citations et allusions bibliques dans la littérature patristique, Éditions du CNRS :

  • 1. Des origines à Clément d'Alexandrie et à Tertullien, 1975.
  • 2. Le troisème siècle (Origène excepté), 1977.
  • 3. Origène, 1980.
  • 4. Eusèbe de Césarée, Cyrille de Jérusalem, Épiphane de Salamine, 1987.
  • 5. Basile de Césarée, Grégoire de Nazianze, Grégoire de Nysse, Amphiloque d'Iconium, 1991.
  • 6. Hilaire de Poitiers, Ambroise de Milan, Ambrosiaster, 1995.
  • 7. Didyme d'Alexandrie, 2000.
  • Supplément. Philon d'Alexandrie, 1982.
  • Sont aujourd’hui accessibles sur le site de BiblIndex :
    – Les 270 000 références présentes dans les volumes publiés de Biblia Patristica, scientifiquement vérifiées
    – Les 100 000 références préparées sous forme électronique par le Centre d’Analyse et de Documentation Patristique pour le 8e volume prévu, n’ayant pas fait l’objet de la dernière phase de vérification mais déjà passées par un premier filtre de validation. Elles proviennent des œuvres d’Athanase d’Alexandrie, Jean Chrysostome, Théodoret de Cyr, Procope de Gaza, Jérôme, mais aussi de Spuria et dubia des auteurs des autres volumes publiés.
  • Seront prochainement disponibles également environ 500 000 références, non vérifiées, qui figuraient dans les archives du Centre d’Analyse et de Documentation Patristique remises aux Sources Chrétiennes, sur des listings pâlis ou des cahiers manuscrits. Courant 2011, l’équipe de BiblIndex a préparé les données bibliographiques des 3 000 œuvres représentées dans ces fichiers (4e-11e siècles) ; la saisie des références est encore en cours, mais à présent (septembre 2015) environ 400 000 références supplémentaires sont prêtes à intégrer la base de données du site web.

Outils bibliques

Outre les références, cette base de données comprend des textes bibliques écrits dans différentes langues anciennes (hébreu, grec, latin, syriaque) et modernes (français, anglais). Une concordance multilingue entre ces Bibles a été créée, permettant à l'utilisateur de visualiser le texte biblique pour le comparer avec les citations trouvées. Des correspondances précises entre leurs versets ou parties de versets, qui permettent des recherches croisées, ont été établies, manuellement, par l’équipe du projet.

Outils patristiques : inventaire des auteurs et des œuvres

Une nomenclature des sources patristiques a aussi été fournie, permettant par exemple de préciser les listes des auteurs et des œuvres, avec des normes fixes de référence et l'identification des éditions critiques fiables, parmi d'autres types de données pertinentes. Elle est consultable dans la base de données BABEL.

Un prototype de visualisation spatio-temporelle des informations sur les auteurs et les œuvres a été développé par l'équipe STeamer du Laboratoire d’Informatique de Grenoble.

Recherches en cours sur le repérage de l’intertextualité

La possibilité de donner également accès aux textes patristiques fait bien sûr partie de nos perspectives à moyen terme. Ont été notamment développés deux prototypes, celui d’un lemmatiseur pour le grec biblique et patristique et celui d’un logiciel de repérage automatisé des citations de la Septante dans les textes grecs. Du 2 au 4 juin 2014, une table ronde internationale a eu lieu à Lyon, co-organisée par HiSoMA et le GCDH (Göttingen Centre for Digital Humanities) et consacrée au traitement informatique de l'intertextualité dans les langues anciennes. Ses actes sont en cours de publication dans le Journal of Data Mining and Digital Humanities. En collaboration avec l'équipe eTrap (electronic Text Reuse Acquisition Project) du GCDH, l’application du logiciel TRACER de Marco Büchler au corpus de BiblIndex est actuellement à l’étude.

Un projet collaboratif

A terme, le site permettra aux internautes de collaborer à l’amélioration des données via une plateforme collaborative, qui offrira ainsi un espace partagé aux biblistes et aux patristiciens, organisé en groupes de travail autour d'une œuvre ou d'un corpus. Dans l’immédiat, toute remarque, correction, etc., est bienvenue, à l’adresse biblindex.sc@mom.fr.

Vous trouverez plus d'informations sur l'origine et l'historique du projet sur notre blog scientifique sur hypothese.org.